Quand on a les lombaires en compote à force de rester assise à bosser et qu'on est quelque peu fatiguée, il faut se ménager. Est-ce qu'il faut pour autant renoncer au jardinage ? Pas la peine quand on a la chance d'avoir de bons outils ! Je vous avais déjà parlé de mes splendides cisailles Bahco, qui ont bien bossé fin mai dernier sur ma soixantaine d'azalées : grâce à elles, ce qui aurait pu être une corvée a été un plaisir presque trop vite expédié.

Convaincue par cet outil, je me suis laissé tenter par le méga-sécateur à poignée rotative dont la taille est adaptée à celle de mes toutes petites mains, et là, même constat : j'en possédais pourtant un franchement chouette, mais face au Bahco, y a pas photo. Et puis, cet été, mes bambous se sont mis à bien pousser, et avec la chaleur extrême, certaines vieilles tiges ont séché ; craignant d'abîmer mon sécateur en les supprimant, j'ai envisagé d'investir dans l'ébrancheur proposé par la marque. Aussi, quel n'a pas été mon ravissement quand quelques jours plus tard, j'ai reçu un mail de Bahco me proposant d'essayer un autre de leurs outils !

DSC_0639 copie

À peine avais-je accepté que le colis arrivait ; comme d'habitude, les outils sont magnifiques et livrés avec un guide d'entretien très pratique pour les novices qui, comme moi, font leurs premiers pas avec ce genre d'ustensiles. Affûtage, nettoyage, grâce à ce petit fascicule, tout est expliqué en détail ! Si cela vous intéresse, vous en trouverez un condensé sur le site de la marque à l'adresse http://www.bahco-ecoles.fr/A-3620-restez-affute.aspx.

DSC_0646 copie

Hélas, je n'ai pas eu l'occasion de tester mon ébrancheur tout de suite. Entre ma montagne de boulot et mes filles, le nettoyage de mes bambous morts est franchement passé à l'as ! Heureusement, si toutes les bonnes choses ont une fin, les mauvaises en ont une aussi, puisque je retrouve enfin un rythme de vie plus pépère : alors, ni une ni deux, j'ai déballé mon ébrancheur flambant neuf pour voir ce qu'il valait !

DSC_0642 copie

Et comme on pouvait s'y attendre quand on connaît la qualité des outils Bahco, l'élimination des vieilles tiges de bambou a été un jeu d'enfant. Pas besoin de forcer (et pourtant je n'ai vraiment rien dans les bras), ça coupe comme dans du beurre : un vrai bonheur ! En plus, la coupe est d'une netteté irréprochable : les végétaux cicatrisent mieux et, dans le cas de mes bambous, ça évite de s'effilocher le pantalon de pyjama sur une écharde qui dépasse quand on fait le tour du jardin au petit matin avant d'être tout à fait bien réveillé. Ainsi, il m'a fallu moins d'une heure pour nettoyer le jardin de toutes ses branches mortes et/ou malades trop grosses pour le sécateur. Du coup, je n'ai plus de vieilles cannes mortes dans mes bambous, et mon rosier 'Iceberg' couvert d'oïdium n'a pas eu le temps de contaminer les autres. Conclusion du test : sans surprise, je suis conquise ! Merci Bahco pour ce beau cadeau !