Et voici le traditionnel article mensuel de l'association Un toit pour les abeilles sur la vie des ruches... Bonne lecture !

vie ruches mars

C'est durant le mois de mars que l'activité de la ruche reprend réellement. Les abeilles quittent la ruche pour aller chercher le pollen des variétés à floraison précoce (noisetier, peuplier, aulne, prunelier...). [Note du pti : au jardin, on les voit beaucoup butiner les crocus, comme le fameux 'Roi des Striés' de la photo ci-dessus, ainsi que les ficaires qui poussent partout dans le quartier et se multiplient dans les recoins les plus improbables.] On les voit alors sortir de plus en plus souvent de la ruche et revenir les pattes chargées de ces pollens.

Dans la ruche, la reine accélère le rythme de la ponte et les nourrices élèvent les premières générations.

En fin de mois, l'équinoxe annonce l'arrivée du printemps et le réveil réel de la nature.
Si le temps est clément, l'apiculteur peut entamer la visite de printemps qui lui permet de connaître l'état de la colonie (surface de couvain, état de la reine, taille de la colonie...).

Avec la ponte de la reine, le varroa reprend aussi son activité. Le varroa est un parasite de l’abeille qui ressemble à un minuscule crabe d’environ 1,5 mm. Originaire d’Asie, il a été découvert en France dans les années 1980. Il est maintenant présent dans toutes les ruches et représente un danger important pour l’abeille en l’affaiblissant et lui transmettant des maladies. Le varroa vient se greffer sur les abeilles, les larves et les nymphes pour les piquer et se nourrir de leur sang que l’on appelle l’hémolymphe. Les femelles varroa pondent directement dans les cellules occupées par des larves d’abeilles, c’est pourquoi leur développement est lié à la ponte de la reine.

--------------

Troisième opération de reprise des pesticides chez Botanic

Source: Externe

On le voit, les menaces qui planent sur les abeilles sont nombreuses et variées. Le mois dernier, Un toit pour les abeilles nous parlait des frelons asiatiques ; cette fois, c'est le varroa ; mais il est également connu que les pesticides jouent eux aussi un rôle dans la hausse de la mortalité des abeilles. C'est pourquoi je profite de cet article pour me faire l'écho de la troisième opération de reprise des pesticides organisée par Botanic. Bien sûr, la plupart d'entre vous sont déjà au courant, et certains en ont même déjà parlé sur leur blog ; mais plus on est nombreux à la relayer, plus on a de chances d'élargir la portée de cette initiative !

Le principe est très simple : les week-ends des 20-21 mars et 27-28 mars, tous les magasins Botanic proposent à leurs clients de rapporter leurs pesticides et leur offrent en échange un bon de remise de 5 euros sur les rayons jardin et marché bio (pour tout achat supérieur à 35 euros). Les produits ainsi collectés seront détruits par une entreprise spécialisée et, au moins, n'iront pas se répandre dans la Nature où ils causent tous les ravages que l'on sait !