Parmi les azalées que j'ai plantées récemment, il y en a une que j'affectionne tout particulièrement. Il s'agit de Rhododendron kaempferi 'Aïda', qui m'avait déjà tapé dans l'œil au printemps dernier la toute première fois que je m'étais rendue aux pépinières Lemaître. Elle forme un buisson compact avec des feuilles de taille moyenne, pointues et lustrées, vert moyen à maturité et vert très tendre à l'état de jeunes pousses.

azalée japonaise aida (8)

Au mois d'avril, elle produit de grandes fleurs parme clair rehaussées de petits points rose foncé qui viennent rappeler la couleur de l'extrémité de ses étamines. Je ne sais pas encore comment elle se comporte en temps normal, mais cette année, la douceur de l'automne m'a valu une floraison bonus en novembre-décembre. C'est grâce à ce phénomène que je peux vous la présenter maintenant : mes photos sont toutes fraîches de ce matin !

azalée aïda 1

azalée japonaise aida (6)

azalée japonaise aida (4)

azalée japonaise aida (7)

Je l'aime tout particulièrement pour sa délicatesse, qui tranche avec les couleurs parfois très vives de ses comparses, et pour son feuillage persistant clair et lumineux qui apporte une belle présence toute l'année au jardin. Elle peut prêter à confusion avec une autre azalée, qui porte le nom de Rhododendron rustica 'Aida', mais qui est caduque et présente des fleurs rose vif semi-doubles aux pétales pointus. En tout cas, c'est sans conteste l'une de mes préférées au jardin, même si j'attends le printemps prochain pour pouvoir toutes les découvrir et les juger sur un pied d'égalité !