Le week-end dernier, nous avons fêté la Saint-Nicolas chez Papuc et Sylvette, à Auray. J'ai reçu en cadeau une pivoine intersectionnelle, ou pivoine Itoh, de la variété 'Cora Louise'. À peine rentrée à la maison, je l'ai plantée dans l'anneau à l'est de la terrasse, entre le Magnolia liliflora 'Nigra' et le Pieris 'Shojo'.

Derrière le nom barbare de « pivoine intersectionnelle » se cache une réalité toute simple : il s'agit ni plus ni moins d'un croisement entre une pivoine arbustive et une pivoine herbacée. Enfin, je dis « toute simple », mais si l'on en croit l'Histoire, ça n'a pas été si facile que ça de la créer. En effet, il aura fallu à l'hybrideur japonais Toichi Itoh toute une vie de tentatives avant d'obtenir enfin des graines ; manque de bol, il est mort huit ans plus tard, soit quelques années avant la toute première floraison de ses bébés. Ceux-ci auraient d'ailleurs pu tomber dans l'oubli et disparaître s'ils n'avaient attiré l'attention d'un pépiniériste américain, qui les a rapportés chez lui et fait breveter avec l'autorisation de la veuve Itoh.

L'intérêt de ces hybrides est triple. Comme les pivoines herbacées, les intersectionnelles ou Itoh sont faciles à vivre grâce à leur rusticité et leur aptitude à se laisser diviser sans problème. Par ailleurs, à l'instar des arbustives, elles possèdent un port buissonnant qui ne nécessite aucun tuteurage, des tiges solides capables de supporter le poids des fleurs, et des feuilles élégantes qui résistent bien aux gelées automnales. Enfin, cerise sur le gâteau, leur floraison est plus longue que celle des autres types de pivoine. Bref, sur le papier, un cocktail détonnant qui met l'eau à la bouche ; j'ai hâte de voir le rendu dans mon jardin !

pivoine-intersectionnelle-itoh-cora-louise

Voilà la photo de 'Cora Louise' sur le site de Promesse de Fleurs. J'espère que la floraison sera aussi belle dans mon jardin... et que je n'aurai pas à attendre trop longtemps avant de la découvrir !

Les pivoines intersectionnelles sont caduques, mais possèdent une souche ligneuse. Voici la mienne en situation, avec le Pieris 'Shojo' tout flou à l'arrière-plan :

pivoine-intersectionnelle-itoh-cora-louise (2)

Et maintenant, il n'y a plus qu'à patienter ; j'ai hâte de vous présenter des photos de sa floraison que j'aurai pu prendre moi-même directement dans mon jardin !